Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 juin 2014 1 02 /06 /juin /2014 14:18

Cet article fait partie d'une série essayant de résumer le livre de Thomas Piketty, le Capital au XXI siècle qui fait un peu moins de 1000 pages. Je vous encourage à lire le livre si le sujet vous intéresse.

La théorisation de l'économie a connu différentes grands étapes, commençant par Thomas Maltus qui publie en 1798 un "Essai" dans une France comptant 30 millions d'habitants. En partie aveuglé par ses convictions politiques, il y conclut que c'est une erreur de faire siéger le peuple avec l'aristocratie et qu'il faudrait supprimer l'aide aux pauvres et contrôler la natalité.

Ricardo en 1817 sort "Principe de l'économie politique et de l'impôt".

Il introduit le principe de rareté d'un bien augmentant son prix et étudie l'évolution à long terme du prix de la terre et de la rente foncière. Pour lui, la richesse est captée par les propriétaires terriens et il propose un impôt progressif sur la rente foncière. Sa théorie s’avérera fausse car la part du PIB de l’agroalimentaire ira décroissante à la révolution industrielle.

Marx en 1867 publie "Le Capital".

Il part du principe du rareté de Ricardo et ajoute le concept du prix du Capital. Il analyse la dynamique du capital et la pousse jusqu'à l'infini. Selon lui deux alternatives peuvent se produire:

1) le taux de rendement du capital ne cesse de diminuer, ce qui accroît les tensions entre les détenteurs de capitaux

2) la part du capital des "propriétaires" s’accroît indéfiniment provoquant l'union des travailleurs.

Lui aussi se trompe car, car le progrès technique durable et une croissance continue de la productivité empêche cette accumulation à l'infini.

Enfin, Kuznets en 1953 rédige "La part des hauts revenus dans le revenu et l'épargne".

Il postule que le système s'autorégule et réduit les inégalités. A ces fins, il s'appuie sur des chiffres américains allant de 1913 à 1948. Cette étude est partiellement destinée aux pays du Tiers-Monde afin des les convaincre de pencher du côté Américain dans le contexte de Guerre Froide. Ce n'est pas un main invisible qui a réparti les richesses mais plutôt la conséquence des deux guerres.

Après ces rappels, Piketty se propose de prolonger l'analyse de Kuznets à d'autres pays et d'autres dates avec l'aide de nombreux confères en reprenant les données disponibles.

Il étudie alors:

2) Les revenus et l'inégalité de leur répartition

2) Les patrimoines, leur répartition, leur rapport aux revenus.

Ses conclusions (puisqu'il les livre sommairement en début) seront que le politique joue profondément sur les inégalités de manière plus importante que les mécanismes économiques.

Il existe deux types forces: les convergentes tendent à réduire les inégalités, les divergentes à les amplifier.

Le principal mécanisme de convergence est la diffusion de la connaissance et dans une certaine mesure l'investissement dans la formation et l'ouverture commerciale (la Chine constituant un exemple flagrant de rattrapage des pays industrialisés). Inversement l'absence d'investissement en formation a des effets divergents.

Il existe aussi des forces divergentes indépendantes des convergentes:

1) le décrochage des hauts salaires: Exemple les USA.

2) la concentration des patrimoines en période de faible croissance et de rendement de l'argent élevé. Exemple: l'Europe et le Japon.

Le cas des USA s'expliquant par la capacité des hauts cadres à fixer eux-mêmes leur rémunération.

Source http://piketty.pse.ens.fr/fr/capital21c

Source http://piketty.pse.ens.fr/fr/capital21c

En Europe, le ralentissement de la croissance suffit naturellement à faire monter le rapport Capital/Revenus

Source http://piketty.pse.ens.fr/fr/capital21c

Source http://piketty.pse.ens.fr/fr/capital21c

Mais l'avenir du monde ressemble probablement plus à ce qui s'est passé en France qu'à celui de l'Amérique car les US sont passés de 3 millions à 500 millions d'habitants en 2 siècles or il est peu probable que la population mondiale subisse un tel boum. La France en revanche a cru "seulement" de 30 à 60 Millions ce qui semble une hypothèse plus réaliste.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Apories
  • Apories
  • : Essais de réflexion sur notre société actuelle. RSS: http://feeds.feedburner.com/over-blog/qdQl
  • Contact

Recherche

Liens