Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 décembre 2012 5 07 /12 /décembre /2012 10:18

Le problème du cas de Florange, c'est qu'il y a eu deux fronts de négociation et que celui de Jean-Marc Ayrault s'est fait sans les syndicats. Bien sûr, il y a toujours une partie officieuse où l'on cherche quel terrain d'entente on peut avoir avec l'actionnaire. Le malaise, c'est de le balancer dans la presse sans en avoir parler avec les syndicats. Manque de courage politique, indifférence quant au sort des métallurgistes ? C'est en tout cas très révélateur de l'abandon des ouvriers par le gouvernement sous couvert de réalité économique. 

 

A celà vient s'ajoûter un doute, et si au final, Ayrault avait négocié un plan favorable à la Basse-Indre proche de son fief électoral en sacrifiant les autres sites ? Ce n'est qu'un doute mais le conflit d'intérêts est bien là. Quelques heures après la signature, on apprend que Mittal se retire d'Ulcos. Le premier ministre annonce alors que celà ne remet pas en cause l'accord. Comment décrypter cette réponse ? Cet accord est-il vide ? Faut-il clôre au plus vite le sujet ?

 

Alors oui, on va passer à autre chose mais la confiance est perdue.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Apories
  • Apories
  • : Essais de réflexion sur notre société actuelle. RSS: http://feeds.feedburner.com/over-blog/qdQl
  • Contact

Recherche

Liens