Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 juin 2012 3 13 /06 /juin /2012 11:56

3689926_820d2dfbc7.jpgAlors que tout le monde se focalise sur le tweet de Valérie Treilweiler, parlons un peu de celle dont on se moque facilement.

 

Ségolène Royal est issue d'une famille de 8 enfants avec un père militaire haut gradé. Pour le père, les garçons devront servir la Patrie, et les filles leurs époux. Sa mère finira par le quitter. S'arrachant à ce destin tracé, S. Royal deviendra boursière fera Sciences Po puis l'ENA.

 

Ce ton que tout le monde raille est la marque de son enfance, la limite maximale de rébellion qu'elle peut atteindre avec l'éducation qui fut la sienne. Certains de ses collaborateurs la trouve dure. Pour elle qui se bat, la vie est dure. Quand le masque tombe, on se rend compte que ce n'est pas la "folle" décrite mais juste une femme politique.

 

On peut penser qu'Olivier Fallorni est fidèle à François Hollande, on peut trouver qu'il est injuste qu'un homme du cru soit écarté au profit d'une ancienne candidate à la présidence de la république. Personnellement, je ne le trouve pas si fidèle car en se maintenant, il met dans l'embarras celui qu'il dit servir. La politique est jeu complexe et les intérêts du parti doivent souvent s'effacer devant les intérêts personnels, le cas de Rachida Dati cédant la place à François Fillon en est un exemple. Quant à savoir si Madame Royal peut bien représenter les Rochelais, il est évident qu'une personnalité d'envergure nationale est un plus énorme en province.

 

Ajoût du 14/06/2012:

J'ajouterai après réflexion que Ségolène Royale s'est tout de suite rangé derrière François Hollande après le premier tour des primaires socialistes. C'est elle qui a fait basculer le PS dans son camp.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Apories
  • Apories
  • : Essais de réflexion sur notre société actuelle. RSS: http://feeds.feedburner.com/over-blog/qdQl
  • Contact

Recherche

Liens