Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 mai 2012 2 29 /05 /mai /2012 09:33

6673277955_57148e61f7.jpgL'INA propose en téléchargement (ou en DVD), un dossier: l'enfer de Matignon, 4 volets de 52 minutes pour 7,99€.

 

Ce dossier dont j'ai vu les 3 premiers volets, décrit comment sont nommés les premiers ministres, comment ils travaillent, leurs rapports avec le président de la République.

 

Il y a 3 types de relation président / premier ministre :

  • la confiance: Chirac / Juppé
  • la méfiance: Chirac / Raffarin
  • la distance quand nous sommes dans une phase de cohabitation: Chirac / Jospin

La constitution est le seul cadre qui décrit leur fonctionnement et elle est très vague sur les règles: le président nomme le premier ministre, le premier ministre propose un gouvernement.

 

Il y a eu à peu près tous les cas de figure de nomination, le spécialiste en la matière étant François Mitterrand. En 14 ans de présidence, il a eu le temps de nommer beaucoup de premiers ministres. La seule constante du président étant sa volonté d'être réélu et de se maintenir au pouvoir.

 

Sur la nomination du PM:

Mitterrand avait par exemple prévenu Pierre Mauroy 1 an à l'avance qu'il le nommerait PM. Pour Michel Rocard, son ennemi politique au PS, il lui a laissé des indices quelques jours avant. Enfin pour Edouard Balladur, il ne le prévient pas du tout et ce dernier l'apprend à la radio.

 

Sur la composition du gouvernement:

Tous les anciens PM sont unanimes, le président impose la quasi totalité du gouvernement. L'un d'entre eux se plaint qu'en Europe, on peut prendre plusieurs jours voire plusieurs semaines pour constituer un gouvernement, mais qu'en France, il est nécessaire de l'annoncer tout de suite pour ne pas inquiéter.

Tout gouvernement contient un noyau où quelques ministres concentrent le pouvoir (des administrations à qui donner des ordres) et les autres sont là pour représenter.

 

Autheuil fait sur son blog une analyse des décrets d'attribution des périmètres gouvernementaux. On se rend rapidement compte que le pouvoir est concentré dans les proches de F Hollande. Il a de plus pris plusieurs conseillers spéciaux ce qui laisse à penser qu'il entend jouer un rôle actif dans le gouvernement de la France. Va-t-il laisser la capacité de trancher à JM Ayrault ou sera-t-il le vrai interlocuteur comme dans le couple Chirac / Raffarin ?

 

Arnaud Montebourg de son côté semble reprendre sa liberté de parole dans la presse, vue sa marge de manoeuvre limitée et la polémique sur sa compagne, je me demande s'il n'a pas l'intention de partir après les législatives.

 

Autre point inquiétant, cette réduction du budget du gouvernement est-elle équilibrée ? J'ai l'impression que les ministres peu influents vont cruellement en faire les frais au détriment des ministres puissants. Tout est donc en train de se jouer sur l'économie ? 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Apories
  • Apories
  • : Essais de réflexion sur notre société actuelle. RSS: http://feeds.feedburner.com/over-blog/qdQl
  • Contact

Recherche

Liens