Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 mars 2011 2 08 /03 /mars /2011 20:02

468547792_6cba0fcd02.jpgLes articles pleuvent sur Marine Le Pen et chacun y va de son interprétation. Il me semble qu'on rate le principal.

 

Lorsque j'apprenais la statistique, notre professeur nous a démontré que dans un sondage politique, il y avait toujours une marge d'erreur de plus ou moins 5% et qu'il était impossible d"être plus précis. Notamment parce qu'on interroge un petit échantillon de la population.

 

Ce que les récents sondages démontrent, c'est que le PS, l'UMP et le FN sont les 3 partis en tête mais au vu des résultats, il est impossible de dire qui serait éliminé si le premier tour avait lieu aujourd'hui. Les commentateurs essaient d'analyser les raisons de la remontée du FN. Si elle est indiscutable, il faut d'abord s'interroger sur les conséquences de la présence du FN au premier tour. Du temps de Jean-Marie Le Pen, le FN a toujours été un parti stérile qui ne pouvait faire alliance avec personne.

 

Mais la nouvelle présidente du FN s'efforce de donner un visage plus avenant à l'extrème droite, notamment en qualifiant les camps nazis de summun de la barbarie. Si Nicolas Sarkozy était battu dès le premier tour, une partie de l'UMP pourrait-elle se rallier au FN ? C'est difficile à imaginer, mais il y a 10 ans personne n'imaginait le FN au second tour.

 

Si le FN restait stérile alors l'autre parti serait nécessairement vainqueur. Arriver à 20 / 25% est une chose, monter à plus de 50% en étant seul en est une autre. Mais cette situation est très malsaine car elle tue la démocratie et risque de ne pas suivre au niveau des votes des députés. Faut-il autoriser la possibilité pour un troisième parti de se maintenir au second tour ? Il convient de se poser la question...

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Apories
  • Apories
  • : Essais de réflexion sur notre société actuelle. RSS: http://feeds.feedburner.com/over-blog/qdQl
  • Contact

Recherche

Liens